Ovarian Cancer Canada

Cecile_round.png

Je m’appelle Cécile Hryhorczuk. J’ai 35 ans, je suis une scientifique et une chercheuse qui habite et travaille à Montréal, au Québec. J’aime ma partenaire, ma famille et mes amis et j’aime être active.

J’ai reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire en 2015. Deux ans plus tard, j’ai vécu une récidive de la maladie. Deux ans après, alors que je suivais toujours des traitements, j’ai traversé le Canada à vélo pour recueillir des fonds pour favoriser le progrès dans la lutte contre le cancer de l’ovaire. À mon retour à Montréal, nous avions recueilli un peu plus de 17 000 $.

Étant moi-même une chercheuse, je sais que la recherche nous en apprend sans cesse davantage sur cette maladie et sur la façon de la traiter; la recherche nous aidera à changer le cours du cancer de l’ovaire pour de bon. Par l’entremise de Cancer de l’ovaire Canada, votre investissement contribue à financer des recherches effectuées par certains des plus brillants scientifiques et chercheurs au Canada.

Aujourd’hui, je suis une survivante de la maladie gynécologique reconnue comme la plus mortelle au Canada. Je suis vivante. Je suis reconnaissante, je suis inspirée et je suis pleine d’espoir parce que, ensemble, nous pouvons changer l’avenir des filles et des femmes du Canada.

Contribuez au changement. Faites un don à Cancer de l’ovaire Canada aujourd’hui et appuyez un avenir pour elle.

Faites un don aujourd’hui

 

« Si je ne le fais pas maintenant, quand le ferai-je? »

C’était la question que je me posais quand je me suis sentie obligée de faire quelque chose au sujet du cancer de l’ovaire, alors que je me battais contre la maladie et les effets de l’intervention chirurgicale et des traitements sur mon corps. De Vancouver à Montréal, avec plusieurs arrêts en chemin, j’ai rencontré tellement de gens qui m’ont encouragée et appuyée, dont d’autres femmes atteintes de la maladie, comme mon amie Erin Barrett de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Erin est venue m’encourager lors du coup d’envoi de mon voyage. Erin est aussi membre du conseil d’administration de Cancer de l’ovaire Canada. Elle donne à l’organisme et, comme tant de membres de notre communauté, elle souhaite que le pronostic de cette maladie soit très différent et bien meilleur. Aucune femme atteinte de cette maladie ne doit marcher seule et j’en suis encore plus convaincue aujourd’hui, en raison des liens extraordinaires que j’ai tissés avec des gens que j’ai rencontrés le long de mon parcours.

Je suis fière de ce que mes généreux supporteurs et moi avons accompli ensemble, mais je sais qu’il reste encore du travail à faire et la question me hante toujours : « Si je ne le fais pas maintenant, quand le ferai-je? » 

Créez un avenir pour elle et faites un don aujourd’hui.

Faites un doN aujourd’hui